le cri du papillon

le cri du papillon

à tue-tête

il fallait que je tue
ce mal en moi

douleurs
toute une planète
pour un Atlas
à l'épaulé-rejeté

d'où l'heure

il fallait que je tue
ce mâle en moi
m'oublier
n'être plus personne
ni un homme
ni une femme

un enfant
un tableau
noir
et une craie
blanche


Patrick Packwood



11/11/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres